DFM et dissection spontanée des artères coronaires ( « SCAD ») : quelle relation ?

« SCAD » renvoie à la dénomination anglaise « Spontaneous Coronary Artery Dissection » . Le syndrome se traduit en français par « dissection spontanée des artères coronaires ».
Pour faciliter la lecture, nous employons l’abréviation habituellement utilisée dans la littérature, à savoir « SCAD ».

De quoi s’agit-il ?

Le SCAD est une cause rare d’infarctus du myocarde.

Le diagnostic de SCAD doit surtout être évoqué devant un infarctus du myocarde survenant chez une femme de moins de 50 ans, avec peu de facteurs de risque cardio-vasculaires.

Le SCAD survient le plus souvent chez la femme (90% des cas), notamment pendant la grossesse et après l’accouchement (10% des cas). Dans d’autres cas, on retrouve une histoire d’effort physique ou de stress intense, ou la combinaison des deux peu avant l’infarctus. Enfin, dans une proportion de cas, le SCAD survient dans le cadre d’une maladie artérielle plus générale, le plus souvent une DFM.

Que se passe-t-il en cas de SCAD ?

Comme dans toute dissection artérielle, la paroi de l’artère va se cliver, faisant apparaître un chenal en cul de sac dans lequel le sang artériel s’introduit sans pouvoir s’évacuer. Il en résulte un rétrécissement, voire une occlusion de l’artère, engendrant des douleurs dans la poitrine (« angor ») voire un infarctus du myocarde.
Hormis de rares cas familiaux, la plupart des SCAD sont sporadiques, c’est -à-dire que l’on ne trouve pas, chez la patiente, de facteurs prédisposants clairement établis.

Pourquoi est-il important de différencier le SCAD d’autres causes d’infarctus du myocarde ?

(i) Dans la majorité des cas, la dissection coronaire guérit spontanément. En revanche, l’angioplastie avec stenting des artères coronaires et le pontage coronaire sont grevés d’un risque plus élevé de complications qu’en cas d’infarctus d’origine athéroscléreuse. Dès lors, sauf en cas de risque vital aigu ou de certaines atteintes anatomiques particulières, une attitude « conservatrice » est le plus souvent recommandée.

(ii) Le traitement médical de l’infarctus d’origine athéroscléreuse ne peut être extrapolé au SCAD. En l’absence d’hypercholestérolémie, un traitement par statine n’est pas justifié. Un traitement par acide acétylsalicique à faible dose (« aspirine ») et bêta-bloquants est recommandé par certains experts. D’autres médicaments (inhibiteurs de l’enzyme de conversion…) restent recommandés en cas de dysfonction cardiaque secondaire.

(iii) La survenue d’un SCAD doit faire rechercher une atteinte d’autres artères du corps, dans le cadre d’une maladie artérielle génétique, inflammatoire ou plus souvent d’une DFM.

Quelles sont les relations entre le SCAD et la DFM ?

Les recherches récentes ont montré que les patients ayant souffert d’un SCAD présentaient plus souvent des lésions de dysplasie fibromusculaire (30 à 80% des cas), en particulier au niveau des artères rénales, cervicales et iliaques. Les lésions atteignent souvent plusieurs lits vasculaires et sont quasi exclusivement de type multifocal.
Cependant, bien que la prévalence de la DFM soit plus élevée chez les patients ayant présenté un SCAD que dans la population générale, le SCAD reste une complication rare chez les patients avec DFM.

Conséquences pratiques.

Sur base de ces observations, les experts se sont mis d’accord sur les attitudes suivantes :

1. Les patients ayant souffert d’un SCAD devraient subir au moins une fois un examen d’imagerie ( angio-scanner ou, en cas de contre-indication, angio-IRM avec produit de contraste) portant sur l’ensemble du réseau vasculaire (« du crâne aux iliaques ») afin de mettre en évidence des lésions de DFM ou d’autres anomalies artérielles éventuelles.

2. La recherche systématique de lésions coronaires chez des patients atteints de DFM n’est pas recommandée en l’absence de douleurs à la poitrine ou d’autres symptômes cliniques évocateurs.

Si vous souhaitez d’avantage d’informations sur le SAD, nous vous recommandons les sites suivants :

SCAD Associations :

BeatSCADUK : www.beatscad.org.uk

SCAD Research ( USA) : www.scadresearch.org

SCAD Alliance ( USA) : www.scadalliance.org

VanSCAD Facebook page (Canada) : www.facebook.com/canscad/

Pages d’informations cliniques :

SCAD info from Ottawa Heart : www.ottawaheart.ca/heart-condition/spontaneous-coronary-artery-dissection