Diagnostic

Le diagnostic de DFM  nécessite la réalisation d’examens d’imagerie. Il peut être suspecté à l’échographie-Doppler sur base d’un flux sanguin accéléré ou turbulent mais doit être confirmé par le scanner, l’IRM ou l’artériographie. Celle-ci consiste à introduire un tuyau (« cathéter ») à l’intérieur d’un vaisseau du bras ou du pli de l’aine et à injecter par ce moyen un produit de contraste (opaque aux rayons X) qui permet de visualiser l’intérieur des vaisseaux.

L’aspect radiologique le plus typique – mais non le seul – est une suite de rétrécissements et de dilatations du vaisseau appelée « image en pile d’assiettes » ou en « collier de perles ». On parle alors de dysplasie de type multifocal.

File:Fibr.jpg

 

Dans d’autres cas, on retrouve un ou plusieurs rétrécissements artériels isolés. Le diagnostic de DFM peut alors être retenu uniquement après exclusion d’une athérosclérose et d’autres maladies plus rares, inflammatoires et génétiques. On parle de DFM unifocale.

Afficher l'image d'origine